Very Bad Trip 1 : un film sur les casinos de Las Vegas

Si vous n’avez pas encore vu Very Bad Trip, vous êtes passé à côté de grosses barres de fou rire. Par contre, pour ceux qui en ont déjà eu l’occasion, il est certain que vos zygomatiques se souviennent encore des scènes burlesques et improbables. Mais savez-vous que cette comédie culte américaine de Todd Phillips, tournée en 2009, lève le voile sur une certaine réalité à Las Vegas ? Laissez-nous en dire davantage sur le sujet en passant en revue ce film hilarant.

Un enterrement de vie de garçon à Las Vegas

Doug Billings (Justin Bartha) s’apprête à se marier avec Tracy Garner (Sasha Barrese). Ses amis décident de l’emmener à Las Vegas. Ils y organisent une fête pour son enterrement de vie de garçon dans une ambiance de casino. Doug, Alan (Zach Galifianakis), Phil (Bradley Cooper) et Stu (Ed Helms) partent donc pour Sin City et réservent une suite au célèbre Caesars Palace dans le Strip.
Après une nuit bien arrosée, les 3 amis se réveillent le lendemain. C’est le trou noir complet, ils ne se souviennent de rien. Le bilan de la soirée n’arrange rien. La suite est en désordre totale, Doug a disparu et Stu a une dent en moins. Pire encore, il y a un tigre (appartenant à Mike Tyson) dans la salle de bain, un coq se balade dans la chambre et un bébé dort dans le placard.
Indice après indice, Alan, Phil et Stu, malgré leur gueule de bois, doivent retrouver Doug, car celui-ci doit se marier dans quelques heures. Au fil de leur recherche, ils reconstituent peu à peu le puzzle de leur nuit de folie. Chaque nouvelle découverte rend davantage l’histoire de plus en plus intrigante.

Une comédie à l’image de Las Vegas

À bien des égards, ce film montre de façons assez burlesques les dérives et excès à Las Vegas. En effet, les mésaventures des protagonistes mettent en avant certains faits réalistes dans la ville du pêché. Entre l’alcool, la drogue, les plaisirs et les parties au casino dans le Strip de Las Vegas, Very Bad Trip 1met en lumière les dessous de Sin City, la capitale du jeu.
Par exemple, il y a la scène mythique dans laquelle Phil et Alan se la jouent Rain Man. Les deux compères doivent rembourser 80 000 $. Ils auraient dérobé cette somme la veille à un gang de Chinois qui prétend retenir Doug en otage. Ils sont alors obligés de trouver une solution pour obtenir cet argent et le restituer. C’est là que Alan tombe sur un livre de Blackjack et des stratégies pour optimiser ses chances de gains, dont la martingale.
Très vite, ils se ruent au casino et prennent place à une table de blackjack pour mettre en application le contenu. Contrairement à son apparence et à son côté comique, Alan joue très bien au blackjack. Phil se défend également, en comptant les cartes avec des formules. Tous deux parviennent même à cumuler d’énormes gains… Mais dans ce film, rien ne se déroule jamais comme il le faut.
Bref, avec son scénario déjanté et ses scènes improbables, Very Bad Trip 1 plonge le public au cœur des réalités de Vegas, ville du vice, du péché et surtout, des casinos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *